You are here

Lignes de défense

Subscribe to Lignes de défense feed
L'actualité de la défense d'Ouest en Est
Updated: 1 month 5 days ago

SECAPEM s'allie avec les Américains de Cubic pour des missions "RedAir"

Wed, 11/09/2019 - 10:06

Le groupe français SECAPEM créé en 1957 et la société américaine Cubic Global Defense ont signé un accord cadre de partenariat afin d’enrichir leurs offres pour l’entrainement des forces armées.

Les deux entreprises ont lié leurs expertises afin de proposer une gamme complète de solutions pour l’entrainement des forces armées. Les clients français et américains pourront ainsi bénéficier de solutions complémentaires en intégrant les systèmes d’entrainement au tir réel de SECAPEM et la capacité de travail aérien de type "RedAir" de sa filiale SDTS, couplés aux solutions de simulation développées par Cubic.

SDTS (Secapem Defence Training Solutions) est une filiale dédiée aux missions de service aérien. Elle peut déployer ses équipes et sa flotte d’avions rapides sur une large gamme de missions de travail aérien répondant aux besoins d’externalisation des prestations d’entraînement opérationnel des armées.

Les avions de SDTS seront très bientôt équipés des pods CUBIC pour réaliser des missions de RedAir avancées.

Selon SECAPEM, ce partenariat permettra "de proposer une offre globale intégrant tous les maillons de la chaine capacitaire de l’entrainement des Forces Armées tout en renforçant leurs présences respectives sur les marchés américain et français".

 

Categories: Défense

La compagnie 911 a gagné son nom le 11 septembre 2001

Wed, 11/09/2019 - 09:26

9-11, le 11 septembre... Ce jour-là, en 2001, la "Military District of Washington Engineer Company" (la compagnie du génie du District militaire de Washington") n'a pas attendu les ordres pour se porter aux secours des civils et militaires du Pentagone victimes d'un des attentats commis par des membres d'al Qaida (photos US Army).

Le commandant de la compagnie, le capitaine Aaron Barta (il est aujourd'hui colonel et commande les forces du génie du district de Los Angeles) a aussitôt déployé les militaires et les moyens de cette unité qui ressemble à celles de la Sécurité civile française (les UIISC). Les sapeurs ont travaillé pendant dix jours dans les décombres du Pentagone. 

En 2006, la Military District of Washington Engineer Company a été rebaptisée et elle est devenue la 911th Technical Rescue Engineer Company, un nom choisi en hommage à son action du 9/11/2001. On lira ici un article sur l'action de Barta et de ses sapeurs ce jour-là.

Aujourd'hui, la 911e compagnie reste unique au sein du DoD (Department of Defense): elle est la seule formation spécialisée dans la recherche et le sauvetage en milieu urbain.

Stationnée à Fort Beloir (Virginie), elle dépend du 12th Aviation Battalion, une unité équipée d'hélicoptères  UH-72 Lakota et UH-60, dont des Black Hawk en version VIP pour l'évacuation de personnalités et membres de la présidence et du gouvernement en cas de crise majeure. Ce bataillon appartient à l'Army Aviation Brigade (TAAB).

En 2004 et plus récemment en 2018-2019, le 12th Aviation Battalion a conduit des exercices majeurs à Washington, ce qui n'est pas passé inaperçu comme le laisse l'imaginer la photo ci-dessous:

 

Categories: Défense

Le major général des Armées juge que Balard peut mieux faire en termes de synergies

Wed, 11/09/2019 - 08:22

L’amiral Jean Casabianca vient de compléter sa première année comme major général des Armées. Il a détaillé, sur le site web du ministère (lire ici), ses réflexions sur son poste de "vice-Cema", sur le rôle de l'EMA etc.

Il se montre assez critique sur Balard. Au-delà du coût réel et des économies escomptées mais pas réalisées, comme avait averti la cours des comptes l'an dernier, le site ne semble pas suffisamment contribuer à ce que l'amiral appelle "l’amélioration de la performance collective du ministère".

Je cite: "J’observe enfin que le regroupement sur le site de Balard n’a pas encore généré toutes les synergies potentielles offertes. Il nous faut finaliser la réflexion sur nos processus de fonctionnement, au moment où de nouveaux champs de conflictualité comme le cyber ou l’espace se sont développés, et que des ruptures technologiques sont annoncées, telles que l’intelligence artificielle. Le portail collaboratif des armées mis en place à l’EMA depuis le 1er juillet doit nous aider à changer nos méthodes de travail, faciliter l’élaboration des dossiers, le partage de l’information et la prise de décision."

Vaste programme, n'est-ce pas, qui s'inscrit dans la nécessaire modernisation du ministère. On notera que Florence Parly s'exprimera, le 26 septembre, sur la transformation du ministère des Armées, devant les cadres parisiens.

Categories: Défense

Union européenne: Sylvie Goulard hérite de l'industrie de la défense

Tue, 10/09/2019 - 13:13

La Française Sylvie Goulard, éphémère ministre française de la Défense en 2017, a été nommée commissaire au Marché intérieur, chargée de l'industrie de la Défense. "En tant que commissaire pour le marché intérieur, elle conduira notre action dans le domaine de la politique industrielle et fera progresser le marché unique numérique", dit la Commission.

"Elle sera aussi responsable de la nouvelle direction générale de l'industrie de la défense et de l'espace." Il s'agit selon l'Elysée d'"un portefeuille économique essentiel et central dans la stratégie promue" par la présidente de la commission Ursula Von der Leyen.

L'Espagnol Josep Borrell (actuel ministre espagnol des Affaires étrangères) est chargé d'une "Europe plus forte sur la scène internationale" et plus précisément de la politique extérieure et de la politique de sécurité. Voir sa lettre de mission ici. Il y a est précisé qu'il aura un rôle important à jouer dans le cadre d'une "authentique union de la défense européenne".

Le Slovène Janez Lenarčič se voit confier, lui, le portefeuille "Gestion des crises": protection civile, aide humanitaire. Voir sa lettre de mission ici.

Le nouvel exécutif européen pour les années 2019-2024, dirigé par l'allemande Ursula von der Leyen, prendra ses fonctions le 1er novembre.

Categories: Défense

En Vendée, un monument pour les Morts pour la France en mer

Tue, 10/09/2019 - 12:25

Lu dans nos éditions vendéennes ce mardi:

Categories: Défense

Noyade à Coëtquidan: sept militaires jugés à Rennes à partir du 23 septembre

Tue, 10/09/2019 - 10:39

Sept militaires seront jugés pour homicide involontaire, fin septembre, devant le tribunal correctionnel de Rennes, suite à la noyade d'un élève des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan, en octobre 2012.

Voir mon post de novembre 2012 ici.

Le sous-lieutenant Jallal Hami, du 1er bataillon de l'Ecole spéciale militaire (ESM), s’était noyé dans la nuit du 29 au 30 octobre 2012, lors d’une soirée de de transmission des traditions. Le jeune homme de 24 ans participait à un atelier ayant pour thème le débarquement des Alliés en Provence, organisé par des élèves de l’ESM à l’intention des nouveaux incorporés. Ces derniers devaient traverser un étang à la nage, de nuit, sur une distance de 43 mètres, avec casques et rangers, dans une eau à 9 °C.

Se jetant à l’eau tous en même temps, de nombreux élèves se sont vite trouvés en difficulté, buvant la tasse, s’agrippant les uns aux autres. Des bouées ont alors été lancées par les organisateurs pour extirper les élèves. Mais Jallal Hami était signalé manquant peu après minuit. Prévenus une heure plus tard, les pompiers repéreront son corps près de la berge à 2h35.

Dans son réquisitoire, début 2018, le parquet avait pointé les piètres dispositions de sécurité aux antipodes des prescriptions militaires, l’aveuglement et l’attitude frisant l’arrogance des élèves officiers organisateurs de la soirée. Voir mon post ici

Rappelant que la nage commando est interdite de nuit et que des risques de noyade avaient déjà été constatés l’année précédente lors d’un atelier similaire, le parquet avait estimé que l’impéritie des encadrants a objectivement créé la situation ayant conduit à la noyade de Jallal Hami.

Sept militaires seront jugés pour homicide involontaire, du 23 au 27 septembre à Rennes, devant le tribunal correctionnel spécialisé en matière militaire. Parmi ces militaires, figurent cinq élèves officiers, à l’époque des faits, et deux membres de la hiérarchie de l’école.

Le parquet avait, en revanche, requis un non-lieu à l’encontre du général Antoine Windeck, ancien commandant des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan, mis en examen en juin 2014. Ce dernier dirigeait les Ecoles depuis deux mois, quand le sous-lieutenant a trouvé la mort.

Categories: Défense

La France précise sa vision du droit international dans les opérations cyber

Tue, 10/09/2019 - 08:05

Le ministère des Armées a diffusé, hier, un rapport d'une vingtaine de pages qui précise la position française sur l’application du droit international aux opérations militaires dans le cyberespace, tant en temps de paix que de conflit.

"Ce document fondateur est nécessaire, au moment où les négociations sur les enjeux de cybersécurité, qui aborderont largement la question de l’application du droit international dans le cyberspace, reprennent à l’ONU", précise le ministère des Armées qui avait déjà, en janvier, dernier, dévoilé sa doctrine offensive.

Ce rapport met en exergue certaines spécificités de l’approche française, "notamment en ce qui concerne les contours du concept de souveraineté dans le cyberespace, le seuil du recours à la force ou d’une agression armée, l’interdiction de faire usage du droit de légitime défense en réaction à la violation par un Etat du principe de diligence due, ou la définition de l’attaque en contexte de conflit armé".

Botnet neutralisé

Cette diffusion intervient après que la gendarmerie française et son Centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N), basé à Pontoise (Val d'Oise), ont réussi à neutraliser un "botnet", un réseau d'ordinateurs piratés de plusieurs centaines de milliers de machines, principalement situées en Amérique latine, en piratant à son tour le serveur de commande utilisé en France par des hackers. Le pays le plus touché était le Pérou avec 322 340 ordinateurs, suivi du Venezuela et de la Bolivie, avec respectivement 130 469 et 83 858 machines infectées.

L'affaire a commencé quand l'éditeur d'antivirus Avast a signalé à la gendarmerie, au début de 2019, la présence en France d'un serveur commandant un réseau d'ordinateurs infectés, principalement en Amérique centrale et en Amérique du sud. Selon la gendarmerie, qui a qualifié l'opération de "première mondiale", plus de 850 000 ordinateurs ont été délivrés du botnet qui les reliait clandestinement.

Cette opération illustre parfaitement l'un des principes énoncés dans le rapport: la France entend veiller à ce que son territoire ne soit pas utilisé pour commettre des faits internationalement illicites à l’aide des technologies de l’information et de la communication (TIC).

La question de la souveraineté

Comme l’écrivait Libération le 6 septembre, ce coup d’arrêt "interroge au regard du principe de souveraineté", l’opération française ayant en effet été unilatérale. "Qui a autorité pour faire effectuer à un bot via un serveur de commande et contrôle (C&C) dans un pays étranger une action sur un ordinateur ?", s’interrogeait ainsi Jean-Philippe Gaulier, cofondateur de la start-up en cybersécurité Cyberzen. Libé citait aussi Sébastien Canevet, maître de conférences en droit privé à l’université de Poitiers et coauteur de Droit des logiciels (PUF, 2013) : "Imaginons qu’un autre Etat fasse la même chose et, à distance, désactive un programme sur des ordinateurs situés en France : je ne suis pas persuadé que les autorités françaises le verraient d’un aussi bon œil !". 

Mais "aucune opération intrusive n’a été réalisée sur des ordinateurs situés à l’étranger", comme l'a précisé une source judiciaire à Libé. L'attaque français a visé des hackers opérant à partir du territoire français. Si l'un des effets positifs de cette action a eu des répercussions à l'extérieur de l'espace national, on ne peut que s'en félicitée.

En matière de souveraineté, et selon le texte diffusé lundi par la France, "toute cyberattaque à l’encontre des systèmes numériques français ou toute production d’effets sur le territoire français via des moyens numériques par un organe étatique, une personne ou une entité exerçant des prérogatives de puissances publiques ou par une personne ou des personnes agissant sur les instructions ou les directives ou sous le contrôle d’un État est constitutive d’une violation de souveraineté."

"Lorsqu’une cyberattaque est détectée, la France met en oeuvre les opérations nécessaires à la caractérisation pouvant aller jusqu’à la neutralisation de ses effets", précise le document français sur le "droit international appliqué aux opérations dans le cyberespace". Une neutralisation qui peut avoir des effets positifs hors du territoire national et qui s'est inscrit parfaitement "dans une réponse de nature pacifique" ayant "pour unique but la cessation de la violation initiale", comme l'énonce le rapport.

Categories: Défense

Changement climatique: état des lieux avec Valérie Masson-Delmotte et l'IHEDN

Mon, 10/06/2019 - 11:51

A noter sur les agendas, au 17 juin à 18h30: dans le cadre des rendez-vous des "Lundis de l’IHedn", la paléoclimatologue Valérie Masson-Delmotte interviendra sur le thème du changement climatique

A l'occasion de cette conférence, un point sur le changement climatique observé et ses causes ainsi que la présentation du fonctionnement du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC) seront abordés.

Dans un contexte international incertain et changeant, les nouvelles menaces, désormais multiformes et diffuses, exigent une prise de conscience de tous les citoyens. Parce que le monde est moins lisible et plus fluctuant, les questions de défense et de relations internationales sont, aujourd’hui, au premier plan et requièrent des réponses pertinentes, des réponses auxquelles chacun doit prendre part.

Pour s'inscrire, c'est ici.

Pratique:
les lundis de l'IHedn École militaire 21, place Joffre 75700 PARIS SP 07
lundis.ihedn@ihedn.fr

Categories: Défense

Niger: l'AFRICOM confirme qu'un IED a bien touché le MRAP américain

Mon, 10/06/2019 - 09:57

L'AFRICOM a diffusé, lundi soir, des précisions sur l'explosion survenue samedi au Niger, près de la ville de Ouallam (au nord de Niamey). Un MRAP a bien été touché par l'explosion d'un IED alors qu'il entrait sur le champ de tir local, ce qui infirme la thèse d'une munition non explosée qui aurait pu détonner au passage du blindé.

Selon l'AFRICOM, Nigériens et Américains effectuaient un entraînement conjoint lors de l'explosion. Pas de blessés du côté US mais les soldats américains ont été examinés par du personnel médical.

Cet incident, le premier de ce type contre les forces US déployées au Niger, intervient peu après la livraison de matériel militaire par les USA au profit du bataillon nigérien de la Force du G5 Sahel.

Une première livraison a été effectuée le 6 juin, comme en témoigne la photo ci-dessous:

Selon l'ambassade US de Niamey, "l'équipement comprenait des camions de transport de carburant et d'eau; de systèmes de navigation activés par GPS; des conteneurs de carburant; des tentes militaires et de l’équipement individuel des soldats; ils ne représentent qu’une petite partie des 21,39 millions de dollars que les États-Unis se sont engagés à fournir au Niger pour la Force commune du G5 Sahel".

Dans le détail, il s'agit de:
- 8 camions,
- 71 systèmes de navigation GPS,
- 4 réservoirs flexibles, 30 barrières,
- 50 paires de jumelles,
- 26 lampes de recherche portatives,
- 800 casques balistiques
- et 18 tentes collectives.  

Effectivement outre les matériels livrés la semaine dernière, des blindés vont être livrés le mois prochain au bataillon de la Force. Selon l'ambassadeur US, il s'agira de:
- 21 véhicules blindés de type Mamba pour le transport (la version de ce MRAP n'a pas été précisé: MK5 ou MK7),
- 4 aéronefs de type CESSNA C-208 et MEDEVAC de renseignement, de surveillance et de reconnaissance. S’y ajoutera la formation des pilotes et la fourniture des équipes de maintenance.  

En février déjà, du matériel de commandement et de transmission avait été livré (lire ici) à Niamey.

Categories: Défense

Opération Clemenceau: le GAN et les marines amies s'entraînent de conserve dans l'océan Indien

Mon, 10/06/2019 - 09:10

Depuis le 5 mars, le GAN est en mer, multipliant les exercices avec des marines alliées (Australie, Canada, Etats-Unis, Inde, Japon, Singapour), dans l'océan Indien en particulier et en mer d'Andaman. 

Avec les Singapouriens.
Le porte-avions Charles de Gaulle, la FREMM Provence et le BCR Marne, rejoints par la frégate anti-sous-marine Latouche-Treville, ont mené, à partir du 3 juin, des manœuvres avec la Marine et l’armée de l’air singapourienne.

Selon le ministère français des Armées, "pour la première fois, une frégate singapourienne, le RSS Steadfast, a été intégrée à la Task Force 473 afin d’y mener une série d’entraînements avec les bâtiments français. Des officiers de liaison singapouriens ont embarqué sur le porte-avions où ils ont partagé leur connaissance de la zone maritime dans laquelle se déroulait l’exercice. Ils ont pris une part très active, avec les marins français, aux travaux de planification des différentes phases tactiques qui ont jalonné ce « PASSEX » au large de Singapour. Un officier français a également embarqué sur la frégate singapourienne pour assurer la liaison avec le groupe aéronaval".

Avec les Américains.


Le Charles de Gaulle et son escorte  (le Latouche-Tréville, la Provence et la Marne) ont pris part à des manoeuvres communes avec l'USS Boxer, un porte-hélicoptères d'assaut de l'US Navy qui croise en mer d'Andaman au large des côtes de Birmanie et de Thaïlande. La photo ci-dessus a été prise le 7 juin par un photographe de l'US Navy. Plus de photos et quelques détail ici.

Le GAN français avait, d'abord, rencontré le 15 avril en mer Rouge le porte-avions américain USS John C. Stennis et son escorte pour réaliser 36 heures d’opérations conjointes. Les deux porte-avions s'étaient ainsi retrouvés à quelques encablures l’un de l’autre pour vérifier leur capacité à agir ensemble de manière coordonnée et intégrée.

 

Categories: Défense

Un blindé US endommagé au Niger, possiblement par un IED (actualisé)

Sun, 09/06/2019 - 09:56

L'incident a été confirmé par l'AFRICOM avec quelques heures de retard; mais un MRAP américain a bien été sérieusement endommagé (voire détruit) au vu des photos (crédit Menastream) prises au Niger d'un MRAP de type Oshkosh M-ATV dont l'avant a été touché par une explosion samedi.

Pas de blessés, précise l'AFRICOM qui précise qu'une enquête est en cours pour déterminer l'origine de l'explosion. 

L'explosion (la première affectant des forces US au Niger et la 7e depuis le 1er février dans ce secteur) a eu lieu dans la région de Tillabery, près de Ouallam.

Actualisation:
Dans un courriel de ce dimanche matin, l'AFRICOM m'a précisé que l'explosion avait eu lieu sur le champ de tir et que l'origine de l'explosion pouvait donc être accidentelle et que "des facteurs non-hostiles en seraient éventuellement la cause". 

Categories: Défense

SOS Méditerranée recherche un(e) chargé(e) de relations médias et de communication interne

Sun, 09/06/2019 - 09:51

SOS Méditerranée, organisation civile européenne de sauvetage en mer Méditerranée, est à la recherche d'un-e chargé-e des relations médias et de la communication interne basé-e à Paris (CDI). Rattaché-e à la responsable de la communication, cette personne sera chargée de consolider les relations avec les médias nationaux et régionaux et de renforcer la communication interne. 

Description du poste:

1) Relations médias
- Mettre en place une stratégie de visibilité médiatique en France
- Rédiger et diffuser les communiqués de presse de l'association française (politiques, événements, mobilisation, collecte de dons, etc.)
- Traduire et diffuser (de l'anglais vers le français) les communiqués de presse sur les opérations en mer
- Organiser les conférences de presse et points de presse en France
- Tenir à jour et développer la base de données des médias français
- Développer des contacts média à Bruxelles dans l'optique de mobiliser/interpeller les décideurs européens
- Coordonner les demandes d'interviews et d'informations des journalistes en France et en Belgique et maintenir une relation proactive avec eux
- Produire des dossiers de presse généraux et spécifiques à jour
- Soutenir les antennes bénévoles dans leurs interventions dans la presse régionale (identifier/former les porte-paroles ; envoi de CP)

2) Communication interne
- Développer la stratégie d'amélioration de la communication interne (équipe, bénévoles, membres du CA…)
- Produire les outils de communication interne et veiller à leur amélioration : Lettre aux antennes, Flash info, autres à développer…
- Préparer une revue de presse hebdomadaire pour diffusion interne
- Préparer et transmettre aux porte-paroles de l'association et aux bénévoles les éléments de langage appropriés

3) Général
- Effectuer une veille de l'actualité en lien avec les thématiques de l'association et proposer des actions de communication en conséquence (com interne, médias…)
- Participer aux astreintes du service de communication pour répondre aux urgences le soir et le week-end (communiqués de presse, mise à jour du site, réseaux sociaux…) et lors de la gestion de crises.
- Remplacer ponctuellement les collègues du service absents.

Profil recherché

Formation BAC + 5 en journalisme, communication des médias, sciences politiques, droit humanitaire, plaidoyer…
Expérience de 5 à 10 ans dans un poste équivalent
Fine connaissance des médias français et internationaux
Goût prononcé pour l'actualité et connaissance du contexte géopolitique dans le domaine des migrations
Compétences rédactionnelles confirmées
Excellent niveau d'anglais oral et écrit requis, allemand et italien seraient des atouts
Réactivité, rigueur, capacité d'analyse politique, entregent, esprit d'équipe, autonomie
Connaissance des réseaux sociaux
Expérience dans l'humanitaire appréciée
Connaissance de la plate-forme Hors Antenne serait un atout

Conditions

Poste en CDI basé à Paris
Entrée en poste : dès que possible
Salaire : entre 30K et 35K € brut annuel selon expérience 
Avantages : tickets restaurants, mutuelle

IMPORTANT : astreintes à prévoir les soirs et week-ends Déplacements en France et en Europe à prévoir

Pour postuler, envoyer cv et lettre de motivation à recrutementsosmedfr@sosmediterranee.org

Date limite de réponse : 20 juin 2019

Categories: Défense

A mettre à l'agenda : "De l'or noir à l'or bleu" le jeudi 13 juin

Sat, 08/06/2019 - 15:14

Le Centre d'études stratégiques de la Marine et la revue Etudes organisent une soirée débat intitulée "De l'or noir à l'or bleu, une histoire maritime de la transition énergétique"; elle se tiendra au Centre Sèvres le jeudi 13 juin, de 19h à 21h.

Cette soirée retracera l'histoire des énergies marines : de l'exploitation du pétrole offshore à l'éolien en mer, en passant par le gaz naturel liquéfié. On y découvrira également le rôle de la Marine nationale dans la protection de ces ressources et de ces flux.

Les inscriptions se font en ligne. Cliquer ici.

Categories: Défense

La cybersécurité à l’honneur à Lannion les 27et 28 juin 2019

Thu, 06/06/2019 - 09:02

Les 27 et 28 juin, Lannion (22) sera la capitale française de la cybersécurité avec la tenue des Rencontres de la Cybersécurité Bretagne, 4e étape du Tour de France de la Cybersécurité 2019, et des RPCyberMaritime qui, pour la première fois depuis leur création en 2015, se délocalisent hors de Paris.

Les Rencontres de la Cybersécurité Bretagne, dont c’est la deuxième édition, associent acteurs nationaux et locaux, publics et privés, experts de la sécurité numérique et néophytes.

Elles sont organisées autour de plusieurs axes complémentaires au service de l’écosystème économique local qui permettent aux participants de mieux appréhender la sécurité numérique dans toutes ses composantes :
• Interventions en plénière sur le thème de l’innovation et sur celui de la Défense
• Ateliers de travail adaptés à l’écosystème local sectoriels à destination des collectivités territoriales, de la filière agricole et agro-alimentaire, et à destination de la filière cybersécurité à travers les enjeux d’export, d’Intelligence Artificielle et de Ressources Humaines.
Un atelier spécifique pour aider les entreprises à construire une démarche de sensibilisation à la cybersécurité auprès de leurs collaborateurs est également mis en place.
• Un espace de rencontres-démonstrations-formation-recrutement : les participants pourront notamment découvrir les savoir-faire d’investigation de la Gendarmerie Nationale dans la lutte contre la cybercriminalité ainsi que les outils développés par le Groupe LA POSTE et cybermalveillance.gouv.fr au service de la sécurité numérique ; rencontrer les experts cyber de NOKIA, AIRBUS Cybersecurity, THALES, du CEFCys, le Club des Femmes de la Cybersécurité, ainsi que des représentants de la Défense, notamment la Marine Nationale.

Le 28 juin, les 5e RPCyberMaritime seront l’occasion pour les acteurs du secteur d’échanger sur comment favoriser la sécurité numérique des acteurs du milieu maritime par un meilleur partage des informations et des données, et de déployer une stratégie industrielle maritime faisant de la cybersécurité un facteur de compétitivité au service du maritime et de la souveraineté nationale.

Ces deux jours seront clôturés par une visite de la Cité des Télécoms pour les participants.

Inscription gratuite et obligatoire ici.

Pour plus d’informations : Sandrine Varenne, au 07 85 00 52 75 ou s.varenne@cybercercle.com

Categories: Défense

Lynx: la composante blindée française est arrivée en Estonie

Wed, 24/04/2019 - 15:11

Photos mises en ligne ce 24 avril par le ministère de la Défense estonien (voir ici).

Elles montrent l'arrivée des blindés français déployés en Estonie au sein du bataillon multinational, deux ans après un premier déploiement (voir ici un de mes posts d'alors).

L'armée de Terre engage de nouveau 300 soldats, 13 VBCI, 4 chars Leclerc et une douzaine d'autres véhicules blindés (4 VAB, 7 VBL etc). Les 300 militaires sont issus du 2e Régiment étranger d’infanterie, du 12e Régiment de Cuirassiers et du 1er Régiment étranger de génie.

Ce déploiement s'inscrit dans le cadre de l'eFP, au titre de la présence avancée renforcée :

 

Categories: Défense

75e anniversaire du Jour-J: des Dakota, des paras et du bourbon au pays du Calvados

Wed, 24/04/2019 - 09:25

Parmi les nombreux Dakota qui seront présents le 5 juin, en Normandie, on pourra voir un avion avec les marques Z8, baptisé "Tico Belle". Ce C-47 appartient au Valiant Air Command Museum (Floride).

Il transportera une quinzaine d'anciens soldats américains, vétérans des conflits d'Afghanistan et d'Irak (photo ci-dessous Q-Concepts). Et ce petit groupe sautera sur le Cotentin, non seulement en tête de la quarantaine de C-47 annoncée, mais en compagnie d'un fût de Bourbon!

Ces ex-militaires ont en effet créé l'American Freedom Distillery, à Saint-Petersburg en Floride, où ils produisent du Horse Soldier Bourbon.

Ces  "veterans" ont décidé d'allier l'histoire du Jour-J, leur passé de militaires et leur goût pour les boissons fortes en sautant sur la Normandie, le 5 juin, dans le cadre du 75e anniversaire du Jour-J. Particularités de ce saut: Scott Neil (25 ans d'armée dont 17 de forces spéciales) et ses camarades seront largués du Z8 en compagnie d'un fût de bourbon (plein normalement, sauf s'il est vidé lors de l'étape britannique de l'avion).

A noter un superbe compte Twitter baptisé "DaksOverNormandy" (voici l'adresse: @Daks_Normandy) et leur site web: www.daksovernormandy.com

Daks over Normandy (Dakotas au-dessus de la Normandie) se tiendra à deux endroits: du 2 au 5 juin à l’aérodrome de Duxford au Royaume-Uni et du 5 au 9 juin à l’aéroport de Caen-Carpiquet dans le Calvados.

Categories: Défense

Les Coast Guards commandent trois brise-glace aux chantier VT Halter Marine

Wed, 24/04/2019 - 09:06

Suite de mon post de mardi sur les Coast Guards et l'Arctique.

Le Pentagone a annoncé que les chantiers VT Halter Marine ont été chargés de la construction de trois "Polar Security Cutter", des brise-glace, pour un coût total de près de 2 milliards de $. Ces trois bâtiments font partie d'un groupe de six dont la construction a été actée. Les trois Polar Security Cutters sont les plus gros des six du programme US. L'appel d'offres a été émis en mars 2018. 

Il s'agit de renforcer la flotte arctique des Coast Guards, flotte qui comprend seulement deux unités lourdes ("heavy"): le Coast Guard Cutter Polar Star et le Coast Guard Cutter Polar Sea, ainsi qu'une unité moyenne, le Coast Guard Cutter Healy, entré en service en 2000.

L'avis d'attribution du marché:
VT Halter Marine Inc., Pascagoula, Mississippi, is awarded a $745,940,860 fixed-price incentive-firm contract for the detail design and construction of the U.S. Coast Guard (USCG) Polar Security Cutter (PSC) (formerly the Heavy Polar Ice Breaker). The PSC program is a multiple year Department of Homeland Security Level 1 investment and a USCG major system acquisition to acquire up to three multi-mission PSCs to recapitalize the USCG fleet of heavy icebreakers which have exhausted their design service life. The PSC’s mission will be to ensure continued access to both polar regions and support the country’s economic, commercial, maritime, and national security needs. This contract includes options which, if exercised, would bring the cumulative value of this contract to $1,942,812,266. Work will be performed in Pascagoula, Mississippi (61 percent); Metairie, Louisiana (12 percent); New Orleans, Louisiana (12 percent); San Diego, California (4 percent); Mossville, Illinois (4 percent); Mobile, Alabama (2 percent); Boca Raton, Florida (2 percent); and various other locations (3 percent), and is expected to be completed by June 2024. If all options are exercised, work will continue through November 2027. Fiscal 2019 procurement, construction, and improvement (Coast Guard); and fiscal 2018 and 2017 shipbuilding and conversion (Navy) in the amount of $839,224,287 will be obligated at time of award and will not expire at the end of the current fiscal year. This contract was competitively procured via the Federal Business Opportunities website, with three offers received. The Naval Sea Systems Command, Washington, District of Columbia, is the contracting activity (N00024-19-C-2210).

En février dernier, a été publié un Congressional Research Report: Coast Guard Polar Security Cutter (Polar Icebreaker) Program. Background and Issues for Congress. Ce document est à lire ici

Sur les caractéristiques techniques de ces brise-glace, voir ici, le "Polar Icebreaker Operational Requirements Document. Industry Version".

Categories: Défense

L'Arctique: théâtre de la nouvelle "guerre froide"

Tue, 23/04/2019 - 10:10

Le lundi 22 avril, l'US Coast Guards a rendu publique son Livre blanc sur sa stratégie dans l'Arctique. Ce document, intitulé U.S. Coast Guard’s Arctic Strategic Outlook, peut être consulté ici.

Il rappelle que l'Arctique compte parmi les zones d'intérêt des Coast Guards depuis 1867, date à laquelle des brise-glace ont navigué dans les eaux de l'Alaska.

Il rappelle aussi que depuis 2013, année où a été publié la Coast Guard Arctic Strategy, de nombreux bouleversements sont intervenus dans ce secteur du globe: bouleversements climatiques d'abord puis économiques (réduction des temps de transit maritime. Voir page 12 du document) et stratégiques puisque deux autres super-puissances (la Russie et la Chine) ont annoncé que l'Arctique constituait l'une de leurs priorités nationales et qu'elles entendaient accroître leur influence dans cette région. 

Pour les USA, l'Arctique est aussi une région-clé comme le rappelle de tableau publié en page 3 du document:

Les Coast Guards estiment qu'ils sont amenés à jouer un rôle capital puisqu'ils constituent un service doté de pouvoirs civils et militaires et qu'ils peuvent relever les "défis juridiques" qui se posent et qui retardent la mise en place d'une "bonne gouvernance" de la zone.

Sur le sujet de l'Arctique, on lira cet article paru dans Ouest-France, il y une semaine (clique sur l'image pour l'agrandir):

On lira aussi mon post du 9 janvier dernier ici.

Enfin, un autre article sur le passage du Nord-est (aussi paru dans OF mais le 1er avril):

 

 

 

 

Categories: Défense

Livraisons d'armes françaises: +1,4% en 2018 par rapport à l'année précédente

Tue, 23/04/2019 - 08:44

Il y a quelques jours, La Tribune, citant “l’entourage de la ministre des Armées”, affirmait que les montants des commandes d’armements à l’export remportées par la France auraient progressé de plus de 30% en un an, passant de 6,9 milliards en 2017 à près de 9,2 milliards d’euros en 2018. On lira l'article de mon confrère Michel Cabirol ici.

Ce mardi, a été diffusé le nouveau numéro du bulletin EcoDef Statistiques n° 126 intitulé : 6,4 milliards d’euros d’excédent commercial lié aux matériels de guerre en 2018. Il a été rédigé par M. Matthieu Wyckaert, de l’Observatoire Économique de la Défense. 

Selon cette étude, en 2018, la France a livré à l’international des matériels de guerre et produits liés pour une valeur totale de 8,4 milliards d’euros, soit une augmentation de 1,4% par rapport à 2017.

"Le continent asiatique représente 40 % des livraisons à l’export de matériels de guerre et produits liés (Figure 2), dont 19 % pour le Proche et Moyen-Orient. Des missiles anti-aériens (MICA) ont été livrés à l’Inde pour équiper ses avions ainsi que des véhicules avant blindés (VAB) à l’Arabie Saoudite. Le second marché à l’export de matériels de guerre et produits liés est l’Europe (25 %, dont 21 % à destination des autres pays de l’Union européenne), notamment pour la fourniture en biens intermédiaires aux différentes industries européennes de défense".

Cette hausse est tirée par la croissance des segments des systèmes de propulsion, des engins explosifs à propulsion et des véhicules terrestres blindés.

Les matériels livrés ont contribué positivement à hauteur de 6,4 milliards d’euros au solde commercial de la France en 2018.

Ces exportations ont généré 62 740 emplois salariés directs en ETP.

A noter que "les exportations françaises de matériels de guerre et produits liés sont quatre fois plus élevées que les importations. Ce différentiel positif constant depuis des années tend à s’amplifier les deux dernières années (2017 et 2018)". Les importations proviennent pour 53 % du reste de l’Union européenne (principalement de l’Espagne, de l’Allemagne, du Royaume-Uni et de l’Italie) et pour 32 % d’Amérique (États-Unis).

 

Categories: Défense

Un officier général US nommé numéro 2 de la 3e division française

Tue, 23/04/2019 - 07:55

Dans le cadre du programme MPEP de l'US Army (pour "Military Personnel Exchange Program"), le général Todd Wasmund, actuellement commandant adjoint de la 1st US Infantry Division, va rejoindre Marseille début 2020. Il sera alors affecté à la 3e division de l'armée de terre française.

Dans le même temps et dans le cadre de ce programme d'échange, le général de brigade Hubert Cottereau rejoindra la 3e Infantry Division de Fort Stewart où il occupera, à partir de l'été prochain, le poste de Deputy Commanding General for Readiness.

Cet échange est le premier entre les armées de terre US et française. L'US Army a procédé à un tel échange avec l'armée de terre britannique en 2015.

Dans le cadre de ces échanges, les officiers concernés sont postés à l'étranger pour deux ou trois ans.

Le général de brigade Hubert Cottereau est Saint-Cyrien et diplômé du Collège Interarmées de Défense. Il a exercé au sein du commandement stratégique de la transformation de l’OTAN à Norfolk aux USA, entre 2011 et 2013. Auparavant, il a commandé le 2e régiment de Hussards de 2009 à 2011, où il a été déployé en opérations au Tchad, au Kosovo, en Afghanistan et au Liban. Il a également été assistant militaire en 2005, puis détaché en 2007 à la direction de l’Union européenne du ministère des affaires étrangères. 

Categories: Défense

Pages